La gestion des données de référence – ou gestion des données maîtres ou encore Master Data Management (MDM) en anglais – prend sa source de la nécessité pour les organisations d’optimiser la cohérence et la qualité de leurs données clés, soit celles relatives aux produits, aux clients, aux actifs, à la localisation… Bon nombre de firmes possèdent aujourd’hui une multitude d’applications et de systèmes distincts pour lesquels les données, en passant d’un département à un autre, risquent de devenir fragmentées, dupliquées et le plus souvent obsolètes. Lorsque cette situation survient, obtenir des réponses précises, opportunes et unifiées aux questions les plus basiques mais fondamentales sur n’importe quel type de mesure de performance prend rapidement l’allure d’un véritable parcours du combattant. Qui plus est, à mesure que le nombre de sources de données s’accroît, il devient de plus en plus difficile de les gérer correctement et de faire en sorte que leurs définitions soient tenues régulièrement à jour afin que tous les collaborateurs d’une entreprise aient accès à la même information. C’est pour cette raison que les entreprises se tournent de plus en plus vers une solution de gestion des données plus éclairée : le référentiel de données central.

 

Qu’est-ce qu’un logiciel Master Data Management ?

Le logiciel de gestion des données de référence est un outil qui gère les données sensibles d’une entreprise. Il automatise le processus de gestion des données de base, c’est-à-dire qu’il gère les données d’un point de vue plus large.

Les logiciels de gestion des données de référence sont utilisés principalement pour maintenir l’intégrité des données et supprimer les doublons et les incohérences. Le logiciel MDM est intégré dans une infrastructure informatique et numérise les éléments de données maîtres lors de la création, du traitement et du stockage des données. Il produit un référentiel de données de base et catégorise les données selon les normes et objectifs de l’entreprise.

 

Pourquoi mettre en place un référentiel de données central ?

La gestion des données de référence présente de nombreux avantages. Jetons un coup d’oeil sur certains d’entre eux.

  • Supprimer les données de mauvaise qualité – La centralisation des données permet à toutes les parties prenantes d’avoir accès aux données les plus récentes et ainsi entraîner un plus important niveau de collaboration.
  • Accélérer les processus d’affaires – La rationalisation des données dans l’ensemble de l’entreprise contribue à créer un processus plus productif et à hausser encore ici le niveau de collaboration des personnes impliquées.
  • Éliminer la redondance – La centralisation des données garantit une meilleure unicité des données.
  • Bonifier la prise de décision – Le Master Data Management donne la possibilité aux entreprises d’effectuer des analyses de données plus en mesure de leur faire prendre des décisions d’affaires intelligentes.
  • Assurer la fiabilité des données – Le MDM constitue une base d’information fiable pour l’ensemble des opérations commerciales.
  • Optimiser la chaîne d’approvisionnement – Un logiciel MDM fournit des informations précises sur les stocks, les retours de produits, les articles en rupture de stock… tout au long de la chaîne logistique, améliorant ainsi la gestion des stocks, les prévisions et le service client.
  • Accroître la satisfaction de la clientèle – La gestion des données de référence aide à personnaliser les interactions avec la clientèle en vue de leur offrir une expérience plus enrichissante sur tous les canaux et conséquemment, augmenter les ventes.
  • Améliorer la conformité – La centralisation et l’unicité des données permettent de réduire les coûts associés aux rapports de conformité et aux pénalités.

 

À quel type d’entreprise le Master Data Management profite-t-il le plus ?

Le MDM constitue une solution particulièrement intéressante pour les grandes organisations et celles qui ont des activités de fusion et d’acquisition fréquentes ou à grande échelle. L’acquisition d’une autre société crée des défis d’intégration de données de grande envergure qu’un référentiel de données central est parfaitement en mesure de relever. Ainsi, cet outil peut accélérer considérablement le délai de valorisation d’une acquisition.