Le Big Data est bien souvent considéré comme un concept à la fois stratégique et mystérieux, gage de puissantes évolutions pour l’entreprise et surtout formidable accélérateur d’innovation. Mais dans la pratique, comment la collecte de données à grande échelle permet-elle de booster sa digitalisation et de s’ouvrir de nouveaux horizons économiques ?

Bilan des possibilités offertes par le BigData à ce jour…

 

Une manière d’accompagner sa transformation digitale

Le Big Data est aujourd’hui au cœur de la révolution numérique qui transforme de nombreuses entreprises en profondeur. La collecte d’immenses volumes de données sur le comportement des clients et leur traitement massif par des algorithmes précis permettent d’analyser les parcours d’achat, mais aussi d’anticiper les comportements à venir.

Beaucoup de sociétés cherchent aujourd’hui à exploiter cette manne d’informations pour optimiser leur stratégie marketing et leur plan d’actions commercial en continu.

 

L’innovation passe par l’expérience client

Aujourd’hui, l’innovation réside avant tout dans la manière de s’adresser à son client et de lui proposer un produit ou un service au bon moment. La plupart des acheteurs réagissent désormais uniquement aux messages très personnalisés et ciblés, survenus au moment opportun. Il est donc important en B2B de bien maîtriser le parcours client au sein de la CRM (Customer Relationship Management).

C’est là l’enjeu du Big Data : croisées et mises en relation, les données collectées permettent de dégager un profil unique pour chaque client. Informations professionnelles, consultation de produits en ligne avant la visite du commercial, interactions sur les réseaux sociaux : tous ces éléments offrent des renseignements cruciaux sur les besoins clients. Judicieusement exploités, ils permettront de créer un message plus efficace et de le diffuser au bon moment, sur le bon support, afin de créer une démarche d’achat plus spontanée.

 

Des canaux multiples et complémentaires

La collecte de données digitales forme un cercle vertueux : grâce aux nombreux canaux d’acquisition existants et à leur participation aux données analysées, l’on peut retirer de ces mêmes canaux des informations extrêmement utiles sur l’efficacité des actions commerciales.

Les opérations de marketing en ligne telles que l’e-mailing, les campagnes display, le remarketing, permettent aujourd’hui à des acteurs économiques de toute taille de s’adresser à leurs clients de manière ultra personnalisée. Grâce aux nombreux éléments cliquables, l’attention de l’acheteur peut désormais être qualifiée et quantifiée. On peut ainsi éliminer toute action n’apportant pas de résultats concrets, et donc tout investissement inutile.

Par ailleurs, un parcours d’achat fait souvent intervenir plusieurs canaux d’acquisition qui interagissent subtilement entre eux. L’analyse cross-canal progresse en permanence afin de mieux comprendre ces interactions et de pondérer judicieusement l’investissement fait sur chaque levier.

 

Une chaîne de valeur transformée

Au-delà du client, c’est la structure même de l’entreprise qui est impactée par une transformation digitale et par l’exploitation de ces métadonnées commerciales. En connaissant mieux les comportements d’achat et les affinités des clients, il devient possible d’anticiper leurs besoins et donc d’ajuster stocks et approvisionnements avant que la demande n’intervienne. Par ailleurs, la fonction commerciale évolue et les postes se transforment. L’analyse des données de consommation doit permettre à la force de vente de devenir plus efficace et de mieux conseiller chaque client.

La segmentation et la bonne répartition des demandes permet, à terme, de ne créer que des postes essentiels. Chaque entreprise peut ainsi établir un lien commercial privilégiée avec ses clients et s’assurer leur fidélité grâce à un taux de satisfaction toujours plus élevé.